L'univers de Zibuline

Archives de mots clés: fermoir tourniquet

Tuto – livre d’éveil – Emiliechat

Bonjour !

Voilà un projet un peu long à faire, mais qui vous donnera un joli livre d’éveil, personnalisé! Attention cependant, il y a de petites pièces et cela ne conviendra pas à un enfant en dessous de 3 ans.

J’ai choisi d’imprimer des photos et de créer des activités avec, mais chaque idée peut être utilisée sans les photos.

Pour ma part, j’ai fait 7 pages. Pour cela, en plus du matériel précisé dans chaque sous partie, j’ai utilisé:

  • 5 carrés de coton blanc de 22×22 cm
  • 6 carrés de coton de couleur de 22×22
  • 1 pochette en plastique transparente A4
  • du papier transfert pour photos

Imprimer les photos et les textes sur papier transfert, à l’envers. Les appliquer sur le tissu comme indiqué sur le mode d’emploi.

– Montage –

Couverture

Couper 2 feuilles de similicuir en 20x 23. Les décorer. Percer un premier trou à 2 cm du bord gauche, centré entre le haut et le bas (à environ 10 cm du haut et du bas, donc). A l’aide de la reliure 3 anneaux Zibuline, repérer l’emplacement des deux autres trous et percer. Perforer de la même manière les pages. Tout assembler avec les anneaux. 

Pages

Chaque page est faite de 2 carrés de tissu de 22×22 cm (marges de couture de 1 cm incluses), cousus ensemble dos à dos.

Une fois vos carrés décorés comme  nous le verrons plus bas (ou autrement!), replier la marge de couture de 1 cm à gauche sur les pages décorées et à droite sur les carrés de couleur.

Placer endroit contre endroit 2 carrés (marges de couture pliées placées du même côté). Coudre à 1 cm du bord, sauf là où le tissu est replié.
Eclaircir les angles et retourner.

Prendre une bande d’entoilage de renfort thermocollant Zibuline de 22×6 cm. Plier 1 cm en haut et en bas, et coller grâce à la chaleur du fer. Replier ensuite la bande verticalement et coller au fer.

Insérer la bande de thermocollant dans l’ouverture de la page, sur 1 cm, et coudre ensemble.

 

– Page « plumes & pastilles » –

Appliquer la photo et le texte. Coller les pastilles avec de la colle textile. Coudre les plumes.

 

– Page « ballons » –

Appliquer la photo et le texte.

Découper un ballon et un petit rond dans chaque chute de similicuir.

Coudre l’élastique au dos de chacun d’eux. Placer le ballon+élastique sur une chute de simili. Coudre tout autour et recouper le surplus du simili du dos (sans couper l’élastique)

Faire un petit trou dans chaque cercle et un plus gros trou (ou un trou avec une fente en plus) dans chaque ballon.
Au dos de la page, là où seront placés les boutons de col, placer un petit renfort en thermocollant. Percer la page.
Assembler chaque bouton de col à un cercle de couleur et le placer sur la page.

Coudre le bas des élastiques en bas de la page.

 

– Page « bougies » –

Appliquer la photo et le texte.
Assembler les 2 rectangles de tissu, à 1 cm du bord,  endroit contre endroit, par les côtés et le haut. A l’emplacement de l’aimant, appliquer un morceau de thermocollant. (représenté par le rectangle rose. Attention, il faut bien le mettre sur l’envers du tissu!)
Retourner par le bas. Laisser ouvert. Appliquer une bande festonnée de renfort ainsi que le scratch.
Coudre le rectangle en bas de la page, par le haut et la gauche (lignes roses)


Installer l’aimant (mettre du thermocollant au niveau de l’attache au dos de la page également).

Découper des flammes dans du simili jaune ou or. Les coudre en haut de chutes de simili rectangulaires (environ 5×1 cm). Couper les pastilles scratch côté « doux » en 2 et les coller au dos des bougies avec de la colle textile (les pastilles sont autocollantes, mais étant appelées à être beaucoup manipulées, il faut mieux coller en plus!). Elles se rangeront ensuite dans la « poche gâteau aimantée ».

 

– Page « fusée » –

Couper la feuille d’antidérapant à 22 cm de large. Ajouter une bande en bas (elle ne sera pas visible), afin de faire un carré de 22×22.

Surfiler le haut du rectangle de 22×11 cm et le replier sur 1 cm.
Coudre le bas du zip sur le haut du rectangle replié.

Placer ce rectangle en bas du carré. Bâtir les côtés à gros points dans les marges de couture (lignes rouges).
Coudre le haut du zip sur le tissu antidérapant.

Imprimer le gabarit à 100% (cliquer sur l’image pour l’avoir à la bonne taille). Découper dans le simili 1 fusée et 1 flamme avec le gabarit.

Sur une chute de coton blanc, appliquer une photo de 4×4 cm environ. La placer derrière le cercle évidé. Coudre tout autour du hublot. Découper le tissu qui dépasse si nécessaire.

Poser l’élastique de manière à ce qu’il dépasse du bord du simili restant, sur l’envers. Le coudre en place avec plusieurs allers-retours. Faire un sandwich avec le simili + l’élastique, la flamme et l’avant de la fusée. Coudre tout autour. Découper le simili du dos de la fusée qui dépasse.

Placer la fusée dans la poche, en faisant dépasser un peu l’élastique en bas. Le coudre dans les marges de couture.

 

– Page « collier de fleurs » –

Appliquer la photo et le texte.
A la machine à coudre, coudre une ligne pour symboliser un collier.

Placer les cercles scratch côté « piquant » sur le collier. Les coller ou les coudre (les pastilles sont autocollantes, mais étant appelées à être beaucoup manipulées, il faut mieux renforcer!). Coller ou coudre le côté doux sur les fleurs.

Sur le carré de tissu de couleur qui se trouvera en face de cette page (et donc au dos d’un autre carré blanc), coudre la bande de scratch, afin d’y ranger les fleurs.

 

– Page « fanions » –

Appliquer la photo et le texte.
Coudre des triangles de simili, comme une guirlande.

Assembler les 2 carrés de tissu, à 1 cm du bord,  endroit contre endroit, en laissant une ouverture en haut. A l’emplacement de l’attache, appliquer un morceau de thermocollant (rectangle rouge).
Retourner, et coudre sur la page, par le haut.

Installer l’attache, partie trouée sur le rideau et partie tournante sur la page (en prenant soin de mettre une chute de thermocollant au dos du tissu blanc, au niveau de son emplacement).

 

– Page « paillettes » –

Cette page là est différente des autres, car faite dans une pochette plastique.
Appliquer la photo et le texte, l’une sur une chute blanche, l’autre sur une chute de couleur. Les coudre ensemble endroit contre endroit en laissant une ouverture. Retourner et surpiquer.

La pochette fera 22 cm de large sur 20 de haut, avec une bande de 2 cm « non pailletée » à gauche. A l’aide de la fuse ou avec de la couture, tracer les lignes en rouge (la ligne bleue est l’emplacement de la ligne de fermeture, une fois la pochette remplie!) sur le plan (je me suis aidée d’une feuille quadrillée sur laquelle j’ai dessiné celui-ci).

Avant de fermer la pochette (ligne bleue), la remplir avec la photo sur tissu et les paillettes. Bien vérifier qu’il n’y ait pas de fuite, repasser la Fuse si besoin! (j’ai commencé à la Fuse, mais je trouvais qu’il y avait trop de paillettes qui se sauvaient et j’ai préféré la couture, finalement!)

Et voilà quelques vues du livre d’éveil terminé!

 

feuilles similicuirEntoilage de renfortTissu antidérapantReliure 3 anneaux
Breloques plumesPastilles autocollantesFermoir tourniquetFermoir magnétique
Bouton de col à vis argentéFleur chiffonFleur dentellePastille velcro ronde
Elastique platElastique rondPaillettes

emiliechat

{TUTO} : Une pochette pour mes livres

Bonjour tout le monde,

Je ne sais pas vous, mais pour ma part, je suis une dévoreuse de livres, je peux facilement oublier de mettre mon téléphone dans mon sac à main, en revanche, j’ai toujours un livre sur moi.

Je suis cependant assez maniaque avec mes livres, je n’aime pas en corner les pages, en abimer les coins, leur tordre la tranche etc, donc quand il s’agit de transporter un de mes auteurs préférés dans mon sac à main, je redouble de précautions. Jusqu’à maintenant j’utilisais une vilaine pochette de papeterie pour protéger mes précieux ouvrages, et puis j’ai eu envie de changer pour quelque chose de plus coquet…

Surtout quand je me suis mise à lire cet énorme livre qu’est « Sapiens », lequel m’obligeait à prendre une pochette gigantesque qui ne rentrait pas dans mes sacs.

Alors ni une, ni deux, j’ai pris quelques morceaux de tissus, de simili cuir, un fermoir Zibuline et c’était parti!

Pour découper vos coupons, je vous conseille de vous munir d’un beau et grand tapis de découpe, d’un cutter rotatif et d’une grande règle de couture :

Pour réaliser mes pochettes, j’ai découpé les pièces suivantes :

1 coupon de simili cuir bleu marine (34x15cm)

2 coupons à motifs, ici un motif japonais avec des chats (34x15cm), si votre tissu est très léger, n’hésitez pas à l’entoiler pour le rigidifier un peu.

2 coupons pour ma doublure intérieure (22x34cm)

Une bandelette de simili cuir de 6x15cm découpé en T à 1cm d’un bord, ainsi, la partie longue du T fait 4 cm de largeur. J’ai arrondi les angles de l’autre bord à la corner chomper.

Un fermoir zibuline, un anneau argenté et une jolie breloque chat.

Ma machine à coudre et du fil blanc of course!

 Au passage, j’adore ce petit chat qui est tellement assorti à mon tissu!

Sur l’envers de mon tissu « chat », j’ai découpé un rectangle de 1,5x4cm qui servira à faire passer ma bandelette de simili cuir. Dessinez préalablement le rectangle à 2,5cm du haut du tissu et à 15 cm des bords droit et gauche. Pour faciliter le process, collez les rabats à la colle à tissu, laissez sécher puis cousez sur l’endroit.

 

Sur le second coupon chat marquez les repères de la partie « mâle » du fermoir à 6 cm du haut du tissu et au centre, faites des petites incisions au cutter, puis placez le fermoir.

Le mien est idéalement placé à côté d’un petit chat qui apparaîtra ainsi par surprise à chaque fois que j’ouvrirai ma pochette!

Cousez ensuite votre tissu avec la doublure, endroit contre endroit, repassez vos coutures, puis cousez la bande de simili cuir envers contre l’endroit de votre tissu extérieur (ici, le tissu chat), à 1 cm du bord.

Pliez ensuite l’ensemble endroit contre endroit, posez des épingles et passez à la machine à coudre. Au centre de la doublure laissez un espace non cousu : vous pourrez retourner l’ensemble comme une chaussette et finir la couture aux points invisibles… ou si vous êtes feignante comme moi, vous vous contentez de bien repasser cette partie du tissu et laisser comme tel (non, je n’ai pas honte!).

Ensuite vous rentrez la doublure entre les deux tissus chats et votre pochette est presque prête! Reprenez votre T en simili cuir, faites lui un petit piercing :

Posez la partie avant de la partie « femelle » du fermoir, après y avoir évidé un petit ovale :

Posez la seconde partie du fermoir, en rabattant bien les crochets à l’aide d’un plioir.

Et posez votre petite breloque, la petite touche qui fait tout!

 

Insérer ensuite le haut du « T » dans le petit rectangle que nous avons cousu au tout début du tuto, votre fermeture est prête, elle pourra coulisser pour accueillir des livres plus ou moins épais… et la pochette est finie!

Et voilà une petite pochette pour protéger votre livre préféré et l’embarquer partout avec vous, ça tombe bien, été arrive, vous vadrouillerez bien avec un peu de lecture non?

Fermoir tourniquet - ArgentéCoupon simili cuir - MarineAnneaux brisés simples 8 mm - ArgentéBreloque - Chat

 

Tuto Mini album Bruges – Bulledeire

Bonjour

Je vous retrouve aujourd’hui pour un album sur Bruges

Vous le savez certainement, on peut désormais trouver chez Zibuline : des fermoirs « tourniquet » et des patins de sac !

Habituellement utilisés pour la réalisation de sac à main ou pochette, j’ai voulu vous montrer qu’on pouvait très bien les détourner de leur fonction initiale et en faire un fermoir pour la structure et une reliure pour l’album intérieur.

Matériel autre que Zibuline (les produits zibuline en bas de page comme d’habitude) : du carton (2 épaisseurs type carton de céréales et un autre type calendrier de banque), du papier toilé ou assez épais (type cartonnage/encadrement)

La structure (à réaliser une fois l’album réalisé)

On découpe tout d’abord dans le carton épais : 2 carrés de 19×19 et un rectangle de 19×16 cm puis dans le papier toilé un rectangle de 75 x 25 cm

Disposez un des carrés à quelques cm du bord du papier toilé et marquez l’emplacement au crayon. Mesurez l’épaisseur de votre album et reportez-là sur le papier (pour moi 4,5 cm) et ainsi de suite avec les autres morceaux de carton (comme sur la photo en terminant par le rectangle)

Disposez du scotch double face des 2 côtés du carton et coller au papier toilé

Découper des rectangles de papier toilé, que vous collerez à l’emplacement des 2 tranches, bien faire adhérer l’ensemble (je me sers d’une roulette de carreleur en porcelaine) et marquez bien les plis à l’aide d’un plioir.

Dégagez les angles et rembordez

Découper dans un papier coordonné (pour moi vert) : 2 carrés de 18,6 cm de côté et un autre de 18,6 X 15,6 cm

Pose du fermoir sur la structure :

Fermez votre structure comme sur la photo précédente (petit rectangle sur le dessus) et maintenez l’ensemble avec une pince à linge en bois (elle aura l’avantage de ne pas marquer le papier)

Placez la partie trouée du fermoir avec les petites pattes, marquez l’emplacement sur la structure. Puis percez et ensuite découper un ovale de la taille de cette partie. Allez y doucement et sans stresser à l’aide d’un petit cutter de précision. J’ai fini avec une petite lime. Installez cette partie

Procédez de la même façon sur le petit rectangle de papier intérieur, collez-le à la structure. Posez l’autre partie d fermoir (voir photo) et rabattre les petites pattes.

Collez un des carrés de papier sur le carré qui recevra la 2ème partie du fermoir

Fermez à nouveau l’album et à travers la partie que vous venez de poser, marquez l’emplacement du fermoir

A l’aide du cutter de précision percez uniquement les côtés de cet ovale dessiné (emplacement des trous sur la partie rectangulaire). Placez le bouton (tourniquet) en faisant traverser les petites pattes dans le carton recouvert et le papier. Enfin, placer le rectangle percé et rabattre les petites pattes du bouton tourniquet

Vous verrez dans les photos de mon album comment j’ai caché l’envers de ce fermoir.

J’ai ensuite posé des coins en métal sur les parties supérieure et intérieure. Veillez à bien prendre le papier et la toile quand vous placerez ces coins

Votre structure est à présent terminée, il s’agira de venir enfin coller la base de votre album sur quelques cm uniquement (côté opposé à la tranche)

J’ai inclut dans mes pages une photo à l’aide d’une bandelette de papier que j’ai collé sur une page. J’ai ensuite caché cette bande avec du papier

Réalisation de l’album :

Découpez dans le carton moins épais une bande de 17 x 2 cm et un carré de 17 cm de côté

Découpez dans un bristol blanc des bandelettes de 17 x 4 cm, que vous plierez ensuite en 2 dans le sens de la longueur. Elles formeront la tranche de votre album

Découpez ensuite des carrés de 17 cm de côtés dans des papiers imprimés coordonnés et assortis à vos photo, au fur et à mesure de votre album. J’ai parfois utilisé le recto et le verso des papiers, ou bien juste caché la bandelette de bristol avec des bandes de papiers imprimés

La 1ère page en calque pour moi n’est pour l’instant pas fixé au reste de l’album

C’est ce carré qui vient cacher le derrière du fermoir :

Une fois vos pages terminées, recouvrez la bandelette de carton avec le papier intérieur de la structure (pour moi le vert métallisé) et percer 2 trous à 3 cm de chaque extrémité.

Posez les patins de sacs, marquez l’emplacement des pattes sur la première page (calque pour moi), percez et rabattez-les, collez une partie d’une bandelette de bristol sur le derrière du calque et l’autre partie au reste de l’album.

Recouvrez le dernier carré de carton léger avec le papier intérieur (vert pour moi) . Collez le verso de la dernière page de votre album sur ce carré. Mettre de la colle au dos de ce carton sur quelques cm de large à l’opposé de la tranche et collez sur la partie centrale de la structure.

Vous pouvez enfin décorer (ou non) la structure. J’ai pour ma part réalisé une sorte de grigri avec une chainette en métal, une breloque, des pompons et des maisonnettes (en papier) car elles représentent la thème de cet album. Typiques de Bruges et de la Flandre belge !

 

Voilà … j’espère que cet album vous aura plu et peut-être inspiré !

Merci de m’avoir suivie jusque là 🙂

Voici le matériel Zibuline que j’ai utilisé :

Fermoir tourniquet - ArgentéPatins de sacs 12 mm - BronzeBreloques plumes 35 mm - KakiEpingles à nourrice - Bronze
Clip métal - CorailEtiquettes bijoutier - Ecusson doréPastilles autocollantes - PastelPompon fils - Gris
Capuchons 5 mm - BronzeChaînette - BronzeBreloque - Machine à écrireBreloque - Appareil photo
Breloque - FeuillageBreloque - OiseauFeuille simili cuir - NeigeAnneaux brisés 8 mm - Bronze
Coins métal - "Triangle ajouré" argentésCoins métal - Simples fins bronze

Séverine