L'univers de Zibuline

Archives de mots clés: Bulledeire

Zibuline Awards #4 – Challenge d’Octobre

Coucou,

C’est à mon tour de vous proposer un challenge :

Ce moi-ci ce sera un projet Couture ou DIY ! Que les « non couturières » se rassurent je suis certaine que vous pouvez trouver un projet qui convienne 😉

Sans attendre, voici mes consignes :

« Octobre pointe le bout de son nez, les feuilles d’arbre passent du vert à l’orange et certaines se font même déjà la malle alors je voudrais voir dans vos réas de jolies feuilles pour célébrer la Nature en changement, de l’orange, du simili cuir et une breloque ! »

Comme en septembre il y aura 2 gagnantes : un projet choisit par la DT et une participante désignée par tirage au sort

Et voici ce que Laëtitia vous propose de gagner :

c’est bien joli, n’est ce pas !

Rappel des modalités :

  • Votre projet comportera de la couture ou sera un DIY
  • Il vous faudra suivre mes consignes (énoncées plus haut)
  • Vous posterez votre réa avant le 26 Octobre minuit, ici-même en bas de ce post, en cliquant sur le bouton bleu avec la grenouille

Et pour vous inspirer éventuellement, voici mon projet : une pochette à crayons pour mon planer.

J’ai utilisé :

Coupon simili cuir - AnthracitePompon fils - GrisPompon - Orange clairEpingles à nourrice - OrangeBreloque - Feuillage
Ferm. dentelle étoiles - Gris clair

et voici ce que les filles de la DT ont réalisé :

Emiliechat

qui a utilisé du simili cuir désert, banane et citron vert, une attache parisienne et une breloque pomme

Amélo

qui a utilisé  du simili orange, noisette et désert. Ainsi que des fleurs et un renard en résine

Tanina

qui a utilisé du simili cuir blanc et argent, une chaînette orange, une anneau brisé, une breloque origami écureuil, une épingle argent, un mousqueton argenté et un pompon orange

J’espère que vous participerez et je vous en remercie d’avance !

Une dernière petite chose, vous avez jusqu’au 26 pour participer et j’annoncerai les résultats le 30 Octobre.

A bientôt !

Séverine

TUTO Mini Nature – Bulledeire

Coucou

J’adore prendre des photos de la Nature : les fleurs, les arbres… lors de nos balades que j’aime tant ! Et j’en prend par conséquent beaucoup. Néanmoins, je n’ai pas toujours des séries qui nécessiteraient un album à elles seules, ce sont souvent des photos « isolées ». Je les aient donc sélectionnées (et je suis certaine d’en avoir oublié) pour les rassembler dans un album consacré !

Un album que j’ai voulu dans les couleurs que j’aime particulièrement notamment le beau vert du simili cuir Zibuline avocat. Celles qui me connaissent ne seront pas étonnées, le vert fait partie intégrante de moi. Certains rêve en bleu moi je rêve en vert … bref, j’y ai associé un liège imprimé de feuilles d’arbre et quelques touches de rose poudré/corail.

Je vous explique maintenant comment j’ai réalisé cet album…

1ère étape : j’ai rassemblé les matières, les embellissements, les papiers et les photos…

Liste produits Zibuline :

Fleurs en chiffon, pompon fils, cadre baroque, chaînette, breloques, brad métal, pompon, anneaux brisés, coin métal ajouré, fermoir magnétique, épingles à nourrice, étiquette type bijoutier, 2 couleurs de simili cuir, pastilles autocollantes (dots), mini clip métal, fleurs en résine, bouton fleur, tissu antidérapant, pastille velcro, reliure 3 anneaux

et produits divers :

Tissu fin type lin (intérieur de l’album), liège, 2 gros œillets, papiers coordonnés, découpes (dies et cie) et tampons selon votre thème, ficelle, 2 perles et embellissements de votre choix…

2ème étape : j’ai réalisé l’album en lui même ! Quand on commence un album on ne sait pas exactement quelle épaisseur il va faire au final . La meilleure solution est donc de réaliser l’album avant la couverture !

Commencez par découper les papiers qui formeront les pages. J’ai choisit un assez grand format : adepte des grandes photos, soit 15×20 cm et j’en ai au total 21 ! Mais tout dépend du nombre de photos que vous aurez choisies. J’ai doublé certaines pages parce que l’imprimé au verso ne correspondait pas au thème, il y a aussi des photos grand format elles ne nécessitent dont pas de papier imprimé, souvent je prend dans ce cas du papier 160 gr ou bien du bazzil !

Pour la reliure, rien de compliqué : j’ai choisit une reliure 3 anneaux bronze Zibuline (qui s’accorde parfaitement au thème, couleur kraft etc). Pensez cependant quand vous réaliserez vos pages à éviter de coller photos et embellissements, tampons à l’endroit où vous aurez choisit d’y mettre la reliure. Pour ma part, elle est à gauche en haut de l’album. Je trouve cette reliure pratique, je n’aime pas tellement les reliures avec de simples anneaux je trouve que l’album se disloque trop lorsque l’on tourne les pages. Je ne fais pas les albums pour qu’ils restent sur l’étagère sans qu’on les regardent … et je trouve justement qu’avec cette reliure 3 anneaux reliés entre eux : on a la souplesse et la facilité des anneaux sans que ça parte dans tous les sens !

Concernant les photos, comme j’en avait sélectionnées un certain nombre, j’ai choisit de réaliser des montages (ou collage). Pour ma part je vais sur Monkey, simple et gratuit !

Passons à la 1ère page, j’aime assez comencer par une page « introductive », une page donc sans photos mais qui annonce la couleur en qq sorte !

Ici pour un rappel à ma couverture j’ai choisit de coller et coudre un morceau de simili cuir vert (pistache) que j’ai découpé en forme de vague, et un petit morceau de liège cousu au simili

Voici les pages suivantes, des découpes un peu particulières pour certaines photos, un peu d’aquarelle ici et là, 2 mini pages et une pochette …

je vous explique ensuite comment réaliser la couverture ….

A gauche des petits textes écrits à la machine à écrire : une ancienne chinée en vide grenier cet été … depuis le temps que j’en cherchais une « dans mes prix » ; avec tout le côté vintage et donc irrégulier que je recherchais

Détail sur une déco : réalisée avec plusieurs découpes de papillon. J’ai pris du papier aquarelle que j’ai colorisé

Ma technique (je n’en suis pas l’inventrice mais c’est celle que j’utilise souvent, comme on me demande quelquefois comment je fais je vous l’explique)

Je prend  : un bloc acrylique, ou une feuille de plastique (type rhodoïd voire un papier téflon),

un feutre (pen 68 ou autre sauf feutres à alcool), un encreur, des godets d’aquarelle ou des néocolors II

et un pinceau à réservoir d’eau

Je crayonne (ou tamponne) sur mon bloc acrylique (ou le plastique) puis j’ajoute une goutte d’eau sur l’encre à l’aide de mon pinceau réservoir et je passe mon pinceau sur le papier aquarelle. Je n’ai pas de geste vraiment précis. Selon les nuances que je souhaite obtenir je rajoute de l’eau ou de l’encre. On peut aussi apporter une autre couleur pour qu’elles se fondent entre elles (l’avantage de l’aquarelle). Je prend ensuite une pointe de chiffon et je viens « gober » l’excédent éventuel d’eau puis je place mon papier dessus (à certains endroits), pour obtenir des petites tâches plus soutenues. Je sèche enfin mon papier avec un heat gun (ou équivalent)

il arrive que je prenne mon bloc, j’y dépose de l’encre et je vaporise un peu d’eau (l’effet est un peu différent). A vous d’essayer …

Je prend du papier aquarelle parce que tout d’abord c’est un papier adéquat : qui peut boire l’eau sans gondoler et ensuite parce que j’aime ce jeu de textures différentes de papier. J’ai récemment acheté un grand bloc de papier texture toile de lin celle que l’on utilise pour fabriquer les canvas, essayez c’est vraiment chouette !

J’ai ensuite découpé plusieurs papillons dans le papier ainsi « aquarellé », j’ai ajouté un peu de colle à l’aide d’un feutre colle sur le bord des ailes des papillons et ajouté quelques petites touches de feuille métallisée argent à l’aide d’un pinceau sec. J’ai volontairement joué avec le côté irrégulier, je souhaitais avoir des petites touches métallisées !

Enfin j’ai superposé les papillons, cousu au centre et laissé 2 fils de couture en haut pour imiter les antennes

Entre cette double page j’ai réalisé une pochette avec du tissu antidérapant noir (zibuline). J’ai pris un papier que j’ai recouvert de ce tissu, j’ai ensuite réalisé une découpe sur le côté droit (mon rectangle), n’insistez pas trop avec la big shot sinon vous risquez d’écraser les petites bulles sur le tissu antidérapant. J’ai collé une photo et un onglet sur un papier imprimé un peu plus petit que la pochette. Puis j’ai collé un autre papier au dos de ce tissu uniquement sur le pourtour.

Sur la page de droite j’ai réalisé une déco façon shaker box. Pour ce faire, j’ai découpé une forme (le rond), au dos j’ai collé un morceau de rhodoïd de la même taille, puis sur le pourtour du cercle j’ai posé de la mousse 3D, j’ai ensuite versé des mini billes transparentes et j’ai recouvert d’un papier imprimé de la même taille.

J’ai ensuite découpé le mot « photos », j’ai passé un morceau de fil de coton vert amande dans le haut du O et attaché ce fil avec un mini clip en haut de la page. J’ai passé à nouveau un fil dans le bas du O, plus court cette fois-ci et attaché au bout une breloque fleur.

A droite j’ai tamponné des fleurs et passé de façon aléatoire mon pinceau à réservoir d’eau chargé en couleur, joué avec qq nuances, découpé autour … puis les aient collées sur la page avec de la mousse 3D

en détail, les mini billes de plus près

Cette fois sur le petit carré de papier aquarelle de la page de gauche, j’ai pris la même technique d’aquarelle expliquée auparavant mais j’ai fait des traits de pinceaux réguliers mais pas trop 🙂

Ma fleur préférée entre toute sur la page de droite ! La passiflore ! Pour ses couleurs d’abord : mes préférées aussi mais aussi pour sa construction étonnante et tellement élaborée ! Quand on voit ce genre de fleur on se dit que la nature est vraiment incroyable ! Il en existe une variété où les pétales bleus/violets se terminent comme des cheveux … et il y a plus de 500 espèces différentes !

Pour la demi-page à droite j’ai simplement découpé à l’aide d’un die des mini cercles dans 2 papiers (veillez à prendre des mesures pour bien centrer vos découpes de cercles en hauteur et largeur), j’ai collé ensuite des mini photos (je trouve que ça met aussi en valeur des détails ou un gros plan) puis j’ai collé dos à dos ces 2 papiers et cousu sur le pourtour en insérant un onglet en liège.

Sur la page de gauche j’ai attaché un ruban à une pince métallique (zibuline) fait quelques points de couture sur le ruban et attaché à la photo puis ajouté une pastille (dot/zibuline) sur le rond de la pince.

Sur la page de droite j’ai réalisé un embossage à chaud d’un tampon avec une poudre blanche, puis j’ai ajouté quelques traits d’aquarelle

J’avais envie d’ajouter une petite fantaisie même si elle ne contient pas de photos.

J’ai découpé des petits rectangles de papier aquarelle, j’ai arrondit les angles puis aquarellé les couleurs de l’arc en ciel sur chacun d’entre eux. Enfin, j’ai dessiné au feutre fin noir un rectangle façon « nuancier »

J’ai embossé un papier imprimé (classeur d’embossage feuilles) et découpé un rectangle de la même taille en calque (type velin c’est à dire épais)

J’ai assemblé le tout : calque, rectangles colorés et papier embossé, puis relié à l’aide d’une chaînette et ajouté un pompon et une breloque, le tout attaché à la reliure 3 anneaux de l’album.

Passons à la couverture …

3ème étape : rassembler le matériel pour la couverture et mesurer la hauteur de l’album (pages les unes sur les autres)

– liège, carton, simili, tissu intérieur et fermoir magnétique (constitué de 4 pièces)

J’ai donc pris un morceau de simili cuir, un morceaux de liège (vous pouvez prendre du tissu, ou une autre couleur de simili), un morceau de carton fin (qui se plie facilement sans se casser mais ayant de la tenue) et un tissu fin pour l’intérieur (sur les photos cela correspond au papier bazzil vert tilleul mais j’ai changé ensuite d’avis et oublié de reprendre une photo !

La couverture est constituée de 2 parties :

l’une à droite c’est celle qui est en pointe recouvert de liège

et une autre à gauche, un rectangle recouvert du simili

Elles sont reliées au dos entre elles par 2 gros œillets (explications plus loin)

Il s’agit tout d’abord de découper toutes les parties qui composent cette couverture : le carton, le liège, le simili et le tissu

voici les mesures en fonction de mon album qui mesure 4,5 cm de haut

le simili et le liège : 35×25 cm

le carton : (30×22) x 2

le tissu fin : (29,5×20,8) x 2

Découper un des morceaux de carton en forme de pointe inégale : une longueur de pointe est plus petite que l’autre, Concrètement si vous souhaitez la même pointe que moi, faites 2 repères au crayon sur le carton, en haut à 21,5 et en bas à 20 cm puis une autre marque sur le bord droit de votre carton à 7,5 puis découpez : du repère haut jusqu’au repère de droite et du repère bas jusqu’au repère de droite encore. Vous obtenez donc cette pointe « décentrée »

Servez-vous de ce carton ainsi obtenu pour découper le liège en ajoutant 2 cm sur chaque bords ainsi que le tissu intérieur mais cette fois quelques millimètres en moins

 

Le fermoir magnétique :

– Prenez le liège (envers face à vous), disposez le carton dessus et marquez les plis tout autour (les bords du liège qui recouvriront le carton).

– Mettez de côté le carton, repliez les bords du liège et marquez l’endroit où vos poserez votre fermoir magnétique à l’aide des 2 petites pattes d’une des parties du fermoir. Faites 2 petites incisions au cutter à l’emplacement des marques obtenues. Enfoncez cette partie dans le liège, les pattes doivent dépasser côté envers du liège.

– Posez le carton correctement sur le liège et marquez l’emplacement du fermoir, faites de même avec le tissu intérieur

Encollez le liège, posez le carton et rembordez. Pour les angles obtus, faites une incision comme sur la photo suivante il sera ainsi plus aisé au moment de coller les bords contre le carton

Encollez ensuite le tissu intérieur puis posez sur le carton

Posez une partie du fermoir comme sur la photo, traversez l’ensemble : tissu intérieur carton et liège

Retournez l’ensemble et sur l’endroit du liège, insérez l’une des parties métal plate avec 2 fentes dans les pattes du fermoir et repliez ces pattes (2ème photo).

L’envers du fermoir est apparent sur l’endroit du liège mais ce n’est pas grave il sera recouvert d’un embellissement et un velcro (3ème photo)

La partie en simili :

Prenez le carton, faites comme si vous fermiez l’album, marquez l’emplacement du fermoir à l’aide de l’autre partie installée précédemment sur la couverture liège. Faites 2 incisions

Recouvrir le carton avec le simili cuir, rembordez, marquez l’emplacement du fermoir dans le simili puis posez la 2ème partie du fermoir comme sur la photo suivante. Insérez la 2ème partie métallique plate dans les pattes et repliez les pattes

Puis encollez le tissu intérieur et collez sur le carton

Posez en quinconce les 2 couvertures, soit la couverture en simili à 7,5 cm du bord gauche de la couverture en liège (photo suivante). Les fixer ensemble à l’aide de scotch double face puis faites 2 marques au crayon à 4,5 du haut et du bas de la couverture et 4 cm du bord de la couverture simili

Posez les œillets au dos de la couverture :

A l’aide d’une pince à œillet (type crop a dile), percer l’endroit des gros œillets et les poser

Vos 2 couvertures sont donc à présent maintenues ensemble

Déco sur la couverture : 

J’ai plié en 2 un morceau de ficelle, j’ai passé la boucle dans le gros œillet supérieur (haut de l’album) et passer les 2 bouts (extrémités) dans cette boucle

J’ai posé un velcro à l’endroit du fermoir sur la couverture en liège, j’ai cousu un petit pompon fil (corail pour moi) à une fleur pompon (blanche pour moi) et collé l’autre partie de velcro ainsi que les 2 ficelles

Légèrement en dessous j’ai enfilé 2 perles en liège et fait un petit nœud en dessous de chacune des perles à hauteur différente

A droite j’ai collé un cadre baroque sur la couverture en liège et collé un titre dessus

Enfin j’ai posé un coin ajouré en métal sur la pointe

 

Voici à présent la liste des produits Zibuline que j’ai utilisé :


Fleur en chiffon - Blanc
Pompon fils - CorailCadre baroque - Rose poudréChaînette - Blanc mat
Breloque - FeuillageBrad metal - 10 mmPompon - Vert oliveAnneaux brisés 8 mm - Argenté
Coins ajourés arrondis - RoséFermoir magnétiqueEpingles à nourrice - OrangeLot 15 étiquettes bijoutier - Carré 1.5 x 2.5 cm - Or
Coupon simili cuir - AvocatPastilles autocollantes - VertMini clips métal 10 mm - NoirBreloque - Plume
Fleurs résine - VertBouton Fleur 14 mm - RougeFeuille antidérapant - NoirPastille velcro blanche
Reliure 3 anneaux 3 cm - Bronze

Comme toujours je serais ravie si cet album vous inspire ! Et si vous le réalisez, faites-moi signe 😉

Si vous avez des questions, n’hésitez-pas (via mon blog perso)

A bientôt

Séverine

TUTO – Sac en jean et simili par Bulledeire

Bonjour !

J’aime beaucoup l’idée de donner une seconde vie aux objets de notre quotidien … j’aime beaucoup aussi faire des cadeaux et c’est encore mieux quand je trouve une idée sympa !

Un anniversaire important à mes yeux approchait et je voulais quelques chose de spécial, j’avais vu quelques sacs réalisés à partir de vieux jeans, l’idée m’a tout de suite beaucoup plu, j’ai donc décidé de partir sur cette idée pour un projet pour Zibuline.

… Quelques croquis et réflexions diverses plus tard et  je peux vous livrer mon tuto

Il vous faut donc :

pour le sac : du simili cuir, un jean et du tissu coordonné pour l’intérieur et pour l’extérieur, fil et aiguille adaptés à la couture du jean, une ceinture en cuir et des rivets adaptés

pour le « grigri » porte clé : une chute de simili cuir cordonnée aux autres tissus ou de la même couleur que celui utilisé pour le fond du sac, une perle de bois, une ou plusieurs breloques à votre convenance, une chaînette, du ruban…

pour le détail des produits Zibuline utilisés ce sera en fin d’article comme d’habitude 

Préparation  : 

Extérieur du sac :

Découpez : dans le tissu extérieur (pour moi le tissu mappemonde) 2 rectangles de 28×37 ; dans le simili cuir un carré de 28×28 cm et dans le jean 2 morceaux de 28×37 cm en veillant à conserver la poche arrière du jean (comme sur ma photo) et aussi au moins un des passants de ceinture (il nous servira pour attacher le grigri)

Intérieur du sac :

Découpez dans le tissu intérieur 4 rectangles de 28×37 cm et un carré de 28×28 cm

Si vous avez un autre jean sous la main vous pouvez alors découper proprement une des poches arrière, elle servira de poche intérieur du sac. Si ce n’est pas le cas vous pouvez tout aussi bien découper un carré de simili ou de tissu extérieur ou bien encore de jean dans les chutes (bas de jambes). Il suffira alors de surfiler les bords (si vous prenez du tissu ou du jean) de marquer à pli sur l’envers et coudre ensuite !

Réalisation :

L’extérieur :

Poser le fond du sac en simili endroit contre endroit du tissu extérieur (côté 28 cm) bord à bord et maintenir à l’aide de pinces de couture. Je vous déconseille les aiguilles elles marqueraient le simili cuir.

Faites de même avec les 4 côtés soit : 2 côtés en tissu et 2 côtés en jean. Chaque rectangle sur 1 des côtés du carré de simili

Ainsi vous obtiendrez ceci : sur l’endroit et l’envers

Veillez au sens du tissu si vous avez pris comme moi un tissu avec du texte etc. et également pour le jean. Ce serait dommage d’avoir l’ouverture de la poche vers le bas du sac !

Ensuite c’est partit pour la couture des côtés, en laissant une marge de couture et environ 0,8 mm dans les angles (les angles des cotés ne doivent pas être cousus ensemble)

On passe ensuite à la couture des grands côtés du sac (soit ceux mesurant 37 cm). Pour cela prenez le sac pas le fond, assemblez ensuite à l’aide des pinces chacun des côtés ensemble et piquez en laissant la marge de couture

Retournez-le et laissez-le de côté pour l’instant !

 

L’intérieur :

Prendre les morceaux de tissus pour l’intérieur et procédez aux mêmes étapes que pour l’extérieur du sac

Cette fois vous prendrez le carré de tissu à la place du simili cuir, vous l’assemblerez et piquerez de la même façon

Cependant avant de coudre les grands côtés, si vous souhaitez ajouter une poche à l’intérieur du sac, ce sera le moment

Assemblage du sac :

Prenez votre extérieur de sac et glissez-le dans l’intérieur (celui que vous venez de réaliser et qui est toujours sur l’envers)

Veillez à bien faire coïncider les coutures des grands côtés

Coudre le tour des 2 sacs ensemble en laissant une marge de couture et un espace d’une dizaine de cm pour pouvoir retourner ensuite le sac

Attention lorsque vous piquerez le pourtour aux rivets existants sur le jean et aux épaisseurs, votre aiguille et votre machine à coudre n’apprécierait pas !

Une fois réalisé, vous pouvez faire glisser l’extérieur du sac par cet espace non cousu et ensuite glissez l’intérieur dans l’extérieur

Marquez le pli de l’espace non cousu au fer à repasser ou épingler et piquer à nouveau à 0,5 cm du bord

 

Les anses : 

J’ai pris une ceinture en cuir que j’ai coupée en 2, j’ai gardé comme vous le voyez la boucle de fermeture de la ceinture

J’ai découpé un arrondit sur les 2 parties ainsi découpées

Il s’agit maintenant de placer ces 2 anses de part et d’autre du sac à l’aide de rivets à jean. Ma pince à rivet ayant un problème technique (grrrr) je l’ai fait réaliser par mon cordonnier, je n’ai donc pas de photo à vous fournir pour illustrer mais ce n’est pas compliqué !

Il vous faut repérer où vous allez placer les anses. Ce sont les parties en jean qui constituent les faces de votre sac, placez les anses à environ 1,5 cm du bord du jean (par rapport à la couture avec le tissu mappemonde) et poser les rivets

Le porte-clé grigri :

Le pompon en simili :

Prenez votre chute de simili : j’ai choisi de le réaliser dans une couleur différente du fond du sac. Je trouvais que le jaune se mariait très bien avec le jean et je voulais une petite touche de « peps » !

Tracez sur l’envers et au crayon, une bande horizontale de 1,5 cm (là ou j’ai fait un zigzag au crayon) puis des bandes verticales tout les 0,5 cm. Enfin couper soigneusement ces bandes aux ciseaux en vous arrêtant au bord inférieur de la bande horizontale

Puis découpez une autre bande de simili de 0,5x6cm, la plier en 2 et venir la coudre sur la bande horizontale du pompon sur le bord gauche (ce sera plus costaud que de simplement la coller)

Ensuite roulez bien serré la bande horizontale sur elle-même, vous obtenez votre pompon

Bon, sur la photo j’avais oublié d’insérer la petite bande pliée en  2, qui forme la boucle du pompon !

Vous pouvez insérer comme moi une perle en bois (ou autre) en faisant glisser la boucle dans le trou de la perle

J’ai aussi collé un morceau de ruban fin sur la base de mon pompon (ruban étoiles)

 

J’ai ensuite réalisé d’autres petites « breloques » pour mon grigri : 2 morceaux de ruban réunis par un fermoir à griffes (matériel pour bijoux, fermée à l’aide d’une pince plate), une breloque étoile…  le tout avec des anneaux brisés zibuline pour pouvoir les attacher sur la chaînette

Vous attacherez ensuite le grigri sur un passant de jean

Vous remarquerez que les poches du jean sur les faces du sac peuvent être utiles pour glisser le téléphone ou tout autre chose 🙂

J’espère que ce projet vous aura plu, n’hésitez pas à venir me faire un coucou sur mon blog si jamais vous réalisez ce sac, je serais heureuse de voir vos versions ! Merci 😉

Matériel Zibuline utilisé :

Coupon simili cuir - NoisetteFeuille simili cuir - MirabelleChaînette - ArgentéBreloque - Etoile
Anneaux brisés 8 mm - Argenté
Séverine